3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 21:46

Jim Noir - Jim Noir

Jim Noir -
Jim Noir

(My Dad Records 2008)

Avec son deuxième album éponyme, Jim Noir reprend avec bonheur les choses où ils les avait laissées, avec toujours un sens de la mélodie qui laisse pantois, et des sons électroniques old-school qui évoquent étonnamment les premiers Air. Si aucune révolution sonore ne vient frapper l'auditeur, c'est néanmoins avec délectation qu'on écoute ce deuxième opus très bien produit et gorgé de sons rétro-futuristes qui viennent embellir les belles mélodies de l'excentrique mancunien.

 

L'univers de Jim Noir est empli de chansons sucrées et vaporeuses, des comptines faussement naïves enrobées d'un vernis futuriste kitsch au charme désuet. A l'écoute de cet album, et de ces chansons emplies de vocoder, de moog et de blips-blips telles que "All Right", "Day By Day" ou "Happy Day Today", on a l'impression d'être dans un jardin d'enfant sur la lune dans une combinaison de spationaute de cartoon.

 

Les choeurs façon Beach Boys sont toujours aussi présents ("Same Place Holiday"), tout comme ces lignes de basse mélodiques qui illuminent les morceaux ("Look Around You")... Il est toujours aussi étrange de voir à quel point les anglais sont influencés par l'œuvre de Brian Wilson, quand les américains lorgnent en majorité du côté de Ray Davies. Jim Noir partage avec le californien, le goût pour la pop à la production léchée, tout en y apposant sa touche perso, à base d'instruments électroniques et inspirée par la science-fiction des années 60-70. Jim Noir chante, joue tous les instruments, enregistre et produit cet album. Ça classe le personnage.

 

Certaines mélodies semblent couler de source, comme sur le primesautier "What You Gonna Do", qui se fend d'un solo de clavier déglingué du meilleur effet. Trois minutes de bonheur pop. Sur certains morceaux, Noir dévoile une face plus sombre et mélancolique. Le résultat est magnifique, comme sur "Ships And Clouds" ou le reggae cosmique de "Look Around You". L'album se termine sur une succession de titres planants ("On A Different Shelf", "Forever Endeavour"), voire carrément psychédéliques ("Welcome CJ", son ambiance trippante et sa batterie à la Ringo Starr1) sur lesquels Jim Noir prend un plaisir évident à nous entraîner dans son univers aérien.

 

Bricoleur de génie, Jim Noir est aujourd'hui un des derniers originaux anglais. Sa pop atmosphérique est unique en son genre, étrangement hors du temps. Avec ce deuxième album est magnifique, Jim Noir propose aujourd'hui un  univers singulier qu'on recommande chaudement.

 

 

 

 

 

Tracklisting :


1. Welcome Commander Jameson
2. All Right   *
3. What U Gonna Do?  *
4. Don't You Worry  *
5. Ships and Clouds
6. Happy Day Today
7. Day By Day By Day
8. Good Old Vinyl
9. Same Place Holiday
10. Look Around You  *
11. Welcome CJ   *
12. On A Different Shelf
13. Forever Endeavour

 

Le MySpace de Jim Noir : www.myspace.com/jimnoir

 

 

 

 

Vidéo :

 

"Don't You Worry"

 


1 Ringo Starr est un batteur au jeu subtil, que des générations de fans de cogneurs décérébrés tentent de faire passer pour un guignol parce qu'il ne faisait pas de solos de 20 minutes. Le jeu de Ringo sur des morceaux tels que "Rain", "Tomorrow Never Knows", "She Said She Said" ou "A Day In the Life" a influencé toute la scène psychédélique anglaise et demeure honteusement sous-estimé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bambou 11/07/2012 17:40


je me pose la question si effectivement cet album est bien le dernier grand disque pop que l'angleterre à pu produit. Même si j'ai bien aimé le disque solo de coombes(à vrai dire je trouve pas
d'autre exemple en matière de sortir anglaise récente qui vaille le coup), il n'arrive pas à la cheville de ce "Jim Noir".