20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 08:51

The Beatles - Help

The Beatles -

Help!
Réalisateur : Richard Lester
Apple 2007, sortie originale 1965

Après le succès critique et commercial de A Hard Day's Night en 1964, les Beatles se voient offrir carte blanche pour leur second film. Leur seule contrainte, encore une fois, demeure d'écrire assez de chansons pour remplir une face vinyle et les glisser dans le film. Ne pouvant refaire le coup du faux documentaire, le réalisateur Richard Lester se voit obligé de mettre les Beatles dans des situations de pure fiction. On demande alors leur avis aux membres du groupe qui de leur côté, après une interminable tournée autour de la planète, se verraient bien prendre quelques vacances. Un compromis est alors trouvé : le film se déroulera où les Beatles le voudront.

 

Rien d'étonnant alors que le film montre les Beatles faisant du ski en Autriche ou prenant le soleil au Bahamas. On imagine les trésors d'imagination qu'ont dû déployer les scénaristes pour élaborer une histoire qui tienne vaguement la route. Il en résulte un film complètement aberrant où on voit les fab four poursuivis par une secte indienne qui désire prendre possession d'une bague sacrée appartenant à Ringo Starr. Ce scénario est prétexte à une succession de pantalonnades pas toujours drôles, que certains aujourd'hui essaient de faire passer pour un chef d'œuvre d'humour absurde préfigurant les Monty Python. Hormis une paire de gag récurrents (la maison à quatre entrées des Beatles, un nageur qui sort de l'eau pour demander son chemin) et une paire de scènes réussies, le film n'atteint jamais la drôlerie de A Hard Day's Night. Les dialogues sont moins incisifs, moins mémorables. Help! n'est pas un grand film, c'est un gentil nanar au ton humoristique, porté par une bande-son quatre étoiles.

 

Parmi les choses à retenir, il faut souligner les 6 séquences musicales, véritables clips avant l'heure (la chaîne MTV a d'ailleurs reconnu Richard Lester comme son véritable père, celui-ci, de façon assez typique, lui a demandé un test de paternité). Les séquences de "You've Got To Hide Your Love Away" et "Ticket To Ride" sont sans doute les meilleurs moments du film qui n'a d'ailleurs de réelle valeur que par la présence des Beatles sur la pellicule. On les voit en couleur - avec ce grain d'image magnifique propre aux films des années 60 - pendant 1h30, on est simplement heureux de les voir bouger, discuter, interagir, s'envoyer des vannes. Comme toujours, les Beatles jouent leur propre rôle, de façon plus ou moins concernée. Au moment du tournage du film, ils étaient en plein dans leur période marijuana, et il va sans dire qu'ils avaient quelques difficultés à se concentrer. Ringo, le véritable personnage principal du film, tire le mieux son épingle du jeu avec son air triste et sa démarche dégingandée rappelant Pierre Richard.

 

Le tournage de ce film aura une importance majeure dans la carrière des Beatles - et de la musique pop occidentale. Le prénom de l'actrice Eleanor Bron inspirera à Paul McCartney une de ses œuvres les plus mémorables ("Eleanor Rigby", premier morceau d'un groupe pop à faire figurer un quatuor à cordes), ce qui peut relever de l'anecdote mais marquera une étape décisive dans le son des Beatles. Plus important, lors d'une scène située dans un restaurant indien, on peut voir un groupe reprendre "A Hard Day's Night" avec tablas, flute, et... sitar. Cet instrument fascinera George Harrison au point de le pousser à rencontrer le musicien Ravi Shankar et de l'intéresser à la culture indienne. Le quiet one deviendra ainsi le plus mystique des Beatles et introduira le monde occidental au son étincelant du sitar dans le morceau "Norwegian Wood" la même année. Les graines du rock psychédélique étaient alors semées...

 


Bonus DVD : outre un son 5.1 monumental, l'édition DVD de Help ! donne accès à un making-of du film, un scène coupée, et l'habituel documentaire pour nerds dans lequel des types en chemise à carreaux s'autocongratulent en expliquant à quel point la restauration du film d'origine a été difficile et passionnante à la fois.

 

 

 

 

 

Vidéo:

 

"The Night Before" tirée du film


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires