15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 21:16

Temples.png

Temples -

Colours To Life Single

(Heavenly / Fat Possum 2013)

 

 

On vous parlait hier quand on évocait le prometteur premier album d'Orval Carlos Sibelius d'un formidable renouveau au sein de la scène rock psychédélique. Le versant anglais de cette vague de groupes qui se rêvent en héritiers du 14 Hour Technicolor Dream doit beaucoup au label Heavenly qui est en train de se refaire une jeunesse en signant des jeunes groupes palpitants tels que Toy, Charlie Boyer & The Voyeurs et Temples.

 

Ces derniers ont fait forte impression en début d'année 2013 avec leur premier single "Shelter Song" sorti tout droit des compilations Rubble, un titre anachronique dont l'ambiance évoque le meilleur du rock psychédélique anglais des années 60 (entre Beatles et July) et dont la guitare douze-cordes possède quelque chose de byrdsien. Ce single a rapidement été épuisé - et demeure un grand sujet de frustration pour beaucoup de bâtisseurs de discothèques vinyles - et a propulsé Temples parmi les groupes hype du moment.

 

D'où le nombres de versions différentes concernant le deuxième single du groupe sorti cet été. Chez Heavenly, "Colours Of Life" existe en deux versions, avec des faces B diverses, mais il sort aussi dans un autre version chez Fat Possum. Pas de risque cet fois-ci de voir le disque épuisé... A moins que "Colours To Life" n'explose les charts, ce qui serait sans doute le cas dans un monde parfait, car le groupe mené par James Edward Bagshaw, chanteur chevelu à la silhouette évoquant à la fois Syd Barrett et Marc Bolan, réussit un tour de force incroyable sur ce morceau. On les voyait mal faire mieux que "Shelter Song", single ultra-référencé mais flamboyant. Sur "Colours To Life" le groupe démontre que son répertoire ne se limite pas aux pépites 60s basées sur un riff de guitare kaléidoscopique mais possède aussi une véritable profondeur. "Colours To Life", tout en subtilités et en non-dits possède un côté à la fois rêveur et rassembleur. Une mélodie aérienne et insaisissable sur laquelle Bagshaw pose sa voix assurée tandis que des synthétiseurs teintent l'arrière-plan de milles couleurs.

 

C'est le morceau que les Horrors essaient de faire depuis cinq ans, c'est la promesse de plein de belles choses à venir. La version Fat Possum du single propose "Colours To Life" en face A et "Shelter Song" en face B. Single de l'année ? Sans aucun doute.

 

 

 

 

Tracklisting :

 

Face A : "Colours To Life"

Face B : "Shelter Song"

 

 

 

Vidéos :

 

"Shelter Song"

 

"Colours To Life"

 

 

 

 

Vinyle :

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires