17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 19:05

Everybody's Got It Easy But MeThe Intelligence  -

Everybody's Got It Easy But Me

(In The Red 2012)

 

 

On n'était un peu passé à côté des albums de The Intelligence avant Everybody's Got It Easy But Me. Oh, on les avait bien écoutés rapidement pour s'en faire une idée. Ils sortaient sur In The Red après tout, un de ces rares labels dont chaque nouvelle sortie suscite la curiosité et l'envie d'en savoir plus. Ecoutes chez les disquaires insistants, sessions sur Spotify après une discussion sur le forum, visionnages sur Youtube : on s'était souvent penché sur le cas du groupe du guitariste Lars Findberg, mais jamais les albums de The Intelligence ne nous avaient marqués durablement avant ce Everybody's Got It Easy But Me.

 

Cet album survient alors que Findberg a passé le dernier trimestre de 2011 et le premier de 2012 au sein des Oh Sees. Conséquence de cette collaboration, John Dwyer et Brigit Dawson font des apparitions sur l'album qui a été enregistré chez Chris Woodhouse, magicien de studio adoubé des Oh Sees et membre de The intelligence depuis 2009.

 

Par rapport à ses prédécesseurs, Everybody's Got It Easy But Me se présente comme un album plutôt apaisé. On retrouve bien sûr à quelques reprises le post-punk raide et anguleux qui a fait l'identité de The Intelligence ("Evil Is Easy", "The Entairtainer" et ce "Hippy Provider" qui sonne presque comme un titre de Thee Oh Sees), mais le ton général de l'album tend vers l'indie-pop. De nombreux morceaux s'appuient sur des guitares acoustiques et des belles mélodies. "Techno Tuesday" (qui pourrait être un titre de Blur), "Dim Limelights", "Return To Foam", "Fidelity" sont des drôles de chansons folk : les arpèges y sont proscrits, et Findberg persiste dans ses grilles d'accords anguleuses et chaloupées. Joués avec des guitares électriques et sensiblement accélérés, ces morceaux seraient des vrais titres punk : la structure du morceau est taillée pour. Seulement, The Intelligence se veut acoustique sur une grande partie de cet album, et c'est étrangement plaisant.

 

L'aspect néanmoins le plus marquant de Everybody's Got It Easy But Me reste son côté indie, comme on l'a indiqué plus haut. Sur "I'm Closed", Weezer n'est pas loin et on imagine bien le morceau fonctionner sur les radios campus US. L'album est par ailleurs étonnamment radio-friendly, du doo-wop de "Little Town Flirt" au rock indé de "Reading And Writing About Partying". Bref, The Intelligence varient les plaisirs sur cet album qui s'écoute vraiment bien, et qui a relancé notre intérêt pour ce groupe.

 

 

 

 

 

Tracklisting :

 

1         I Like LA    
2         Hippy Provider *      
3         Evil Is Easy    
4         Techno Tuesday *  
5         The Entertainer    
6         Reading And Writing About Partying *  
7         Dim Limelights        
8         (They Found Me On The Back Of) The Galaxy       
9         I'm Closed *    
10        Little Town Flirt       
11        Return To Foam         
12        Sunny Backyard     
13        Fidelity

 

 

 

 

 

Vidéo :

 

"Techno Tuesday"

 
"The Entertainer"

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

teenagegraveman 11/04/2013 18:40


le précédent est encore meilleur !

music & rubbish 10/04/2013 16:01


bien vu


http://0z.fr/y-R36

bambou 18/12/2012 18:20


cet album m'a fait le même effet, je n'avais jamais prêté attention à ce groupe jusqu'à ce disque de très bonne facture.