4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 11:41

The Black Belles

The Black Belles -

The Black Belles

(Third Man Records ; 2011)

 

 

    Ce groupe, découvert et produit par Jack White, a tout pour être le meilleur groupe du monde : son nom est facilement reconnaissable (malgré une surabondance de groupes appelés « Black–quelque chose » dans le monde du rock’n’roll), il est composé de quatre filles qui portent des chapeaux et bénéficient pour leur premier album de moyens nettement au-dessus de ceux d’un nouveau groupe.

    Malheureusement, The Black Belles ne tiennent leurs promesses que pendant quelques secondes, au début de « Leave you with a letter »… la chanson démarre de façon marquante : chant assuré à plusieurs voix, riff de guitare puissant, frappe de batterie entêtante… Tout semble réuni pour fournir à l’honnête fan de rock’n’roll (vous, pas moi) son nouveau groupe favori ; hélas, le morceau ne décolle jamais réellement – ce qui se répètera malheureusement tout au long de l’album.

    Au niveau du son (particulièrement celui des guitares), il est globalement le même que celui des derniers albums des White Stripes et de Dead Weather… Mêmes effets pour les mêmes causes : peu d’inspiration, peu de mélodies marquantes, peu de bonnes chansons. Les influences gothiques et rockabilly sont patentes, mais ne parviennent jamais à susciter l’enthousiasme : le groupe semble trop s’appliquer à ne pas commettre de faute de goût ; s’il y parvient, c’est en revanche au détriment des chansons… Même lorsque le rythme s’accélère un peu (« Honky Tonk Horror »), on conserve l’impression de se trouver face à un tribute band inutile des Cramps. L’ambiance se fait un peu plus lumineuse en fin d’album, avec deux pistes où des influences rythmiques fort différentes s’invitent sur le disque (« Not tonight » et la première partie de « Hey Velda »). Ces deux chansons ne s’avèrent malheureusement pas (du tout !) plus convaincantes que celles qui les précèdent.

    Ce premier album manque cruellement d’enthousiasme et d’inventivité ; il se voudrait la synthèse entre l’érotisme 50s dont Betty Page est l’égérie définitive et la musique rock’n’roll inquiétante et trouble du Psychobilly, il ne parviendra qu’à en être un pâle ersatz… En attendant mieux, nous retournons à Waylon Thornton (et tant pis pour l’érotisme).





Liste des chansons :

1. Leave you with a letter
2. In a cage
3. Whishing well
4. Honky tonk horror
5. The wrong door
6. Breathing down my
7. The tease
8. Howl at the moon
9. Pushing up daisies
10. Not tonight
11. Hey Velda

 

 

 

Vidéos :

 

"Leave You With A Letter"


 

"Honky Tonk Horror"


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires