1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 20:35

mental.jpgThe Eighties Matchbox B-Line Disaster

Mister Mental
(No Death / Island Records ; 2004)

 

 

    Durant l’année 2004, le groupe de Brighton semble capable de tout – et de fait, il l’était. Après avoir publié un premier album délirant d’agressivité, Huxley, MacKnight et leurs acolytes avaient publié un deuxième LP plus riche et mélodique, qui mettait à jour les influences du groupe et lui assurait un nouveau statut.

 

    La face A de ce 45 tours, « Mister Mental », est une des chansons les plus mémorables de The Royal Society ; son riff de guitare, son refrain matraqué (« Do you suffer from mental tonight? ») et le clip qui l’accompagne sont probablement connues de notre lectorat ; concentrons-nous donc sur la face B du disque…

 

    « Professionalism » est une piste inédite qui utilise une des structures préférées du groupe : après une première partie rapide, un pont intervient, laissant la place à des chœurs tribaux réjouissants aux paroles définitives (« All the people, see me and cheer », excusez du peu) avant un final instrumental. La seconde piste de la face B est une reprise live d’une des chansons les plus célèbres de T.Rex. L’interprétation donnée ici est tout d’abord surprenante – le groupe semble jouer en mode hypnotique – mais s’avère finalement bien trouvée : fidèle à l’originale, mais assez inventive pour se centrer sur d’autres éléments que la version originale de Marc Bolan.

 

Répétons-le une fois encore : The Eighties Matchbox B-Line Disaster sont un des tout grands groupes anglais des années 2000 ; si leur discographie reste assez réduite, elle est en revanche parfaitement irréprochable.

 

 

 


Liste des chansons :


A – Mister Mental *

B1 – Professionalism *

B2 – Twentieth Century Boy (Marc Bolan)

 

 

 

Vidéo :

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Professeur Pompidou 25/01/2014 22:00


Le meilleur groupe du monde.

MC5 m'a tuer 02/01/2014 15:43


RHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Frank 02/01/2014 10:11


Et je dirais même plus RRRRRRRRRHHHHHHHHHHHHHHHHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO.

BERO 01/01/2014 22:40


RRRRRRRRHHHHHHHHHHHHHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO.