29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 07:03

cat.jpg

Cat's Eyes -

Cat’s Eyes

(Polydor ; 2011)

 

 

    Ce disque est le premier album de ce duo formé par Faris Badwan, la tête pensante de The Horrors et par sa compagne Rachel Zeffira, une chanteuse d’opéra canadienne – dont nous ignorions jusqu’à l’existence. Après les deux premiers LP des Horrors (Cat’s Eyes est sorti quelques mois avant Skying), quel allait être le style choisi par Badwan cette fois-ci ? Le duo anglo-canadien livre sur son premier LP une musique pop qui semble être enregistrée pour faire se déchaîner les qualificatifs des apprentis critiques rock.

    Les chansons de ce très court album laissent une place importante à des instrumentations délicates et à la voix subtile de la chanteuse, qui s’accorde assez bien avec le timbre bas et souvent inquiétant de Badwan (« Sooner or later »). On reste cependant, à quelques exceptions près, assez loin des chansons qu’enregistrent depuis quelques années Campbell et Lanegan. Ce disque est aussi l’occasion de trouvailles musicales intéressantes (l’ouverture de « Face in the crowd » et de « I knew it was over », les quelques notes de piano qui troublent pour quelques secondes le rythme de « I’m not stupid »). Dans cet environnement, « Bandit » démarre de façon surprenante, et possède une instrumentation plus riche que la plupart des morceaux précédents, et son ambiance de B.O. de western-spaghetti est un des moments marquants de l’album. Plus loin, « Sooner or later » a une ambiance très sombre, qui s’achève sur un passage ressemblant à une comptine lugubre. Certes, Cat’s Eyes a quelques moments faibles (des morceaux comme « Over you » et « The Lull »), mais le reste de l’album a largement de quoi contrebalancer ses faiblesses : la chanson-titre, qui ouvre le disque, est ainsi une indiscutable réussite.  

    Selon votre humeur, il est probable que vous accueillerez ce disque de façon très différente : Cat’s Eyes est un disque parfait pour un réveil difficile au cours d’une matinée oisive (s’il y a du brouillard, c’est encore mieux). Honnêtement, si l’on ne s’imagine pas aller voir le groupe en concert (spécialement en France) le disque est harmonieux, et possède assez de bons morceaux pour se différencier de ses contemporains.

    Vous l’aurez compris (à moins de lire seulement les quatre dernières lignes des articles), Cat’s Eyes n’est pas le meilleur disque de l’année, mais reste un album plus que correct, qui montre que Badwan n’a pas fini de surprendre ses admirateurs. Pour le meilleur et pour le pire, l’année 2011 a fait de lui la figure centrale de la pop-indie britannique.

 

 

 

 

 

Liste des chansons :

1.    Cat’s Eyes *
2.    The Best person I know
3.    I’m not stupid
4.    Face in the crowd *
5.    Not a friend
6.    Bandit
7.    Sooner or later *
8.    The Lull
9.    Over you
10.    I knew it was over

 

 

 

 

Vidéo :

 

"Face In The Crowd"


 

"I Knew It Was Over" (enregistré au Vatican)


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

MC5 m'a tuer 30/12/2011 12:46


(si, regarde un peu la page d'accueil) (bourré à 20h20, c'est moche)

Eric 04/01/2012 12:11



On en a parlé du Horrors, en novembre ou décembre, je ne sais plus : http://www.planetgong.fr/article-the-horrors-skying-insaisissable-86237472.html



klak 29/12/2011 20:20


La 1ere phrase est déjà intrigante, je ne sais pas trop si je sais pas trop penser des extraits , mais je vais donner une chance à cet album après la déception Skying. Cat's Eyes a l'air plutôt
foutraque, mais on attend généralement juste de ce genre de disques qu'ils nous surprennent ...


... d'ailleurs, on a pas vu le Horrors 2011 chez PlanetGong, non ?

YG 29/12/2011 13:57


Tout à fait d'accord... et même mieux que ça...


Et "Over you" aurait pu être une petite bombe pop, mais ya quelquechose qui coince au milieu, la mélodie pleine de promesses ne décolle plus et ça traînasse dans le mou.