8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 19:33

Bilan mensuel PlanetGong

- décembre 2011 -

 

Alors que l’on commence à peine à faire le triste compte des disparues et à pousser un égoïste soupir de soulagement dans tous les élevages de dindes de France et de Navarre, il est temps pour nous de consacrer un petit moment au bilan du douzième mois de l’année 2011, année la plus chaude depuis un siècle malgré un mois de juillet particulièrement maussade : il n’y a décidément plus de saisons.

 

 

  • Nouveautés

Cette catégorie est relativement fournie ce mois-ci : ceux qui y verraient une tentative de boucler et de mettre en ligne ces critiques avant la fin de l’année civile n’auraient pas tort ; ceux qui penseraient que moins nous avons de boulot, plus nous écrivons, non plus. La dernière semaine de l’année a été prolifique : décembre a vu l’arrivée sur le site d’articles consacrés à quelques artistes renommés (enfin, tout est relatif) : l'album solo de Noel Gallagher (Noel Gallagher's High Flying Birds), le dernier opus des Black Keys (El Camino), le second disque des Fleet Foxes (Helplessness blues), le troisième de Radio Moscow (The Great Escape of Leslie Magnafuzz ) et celui des Strange Boys (Live Music), mais aussi les disques de Girls (Father, Son, Holy Ghost) et d’Amen Dunes (Through Donkey Jaw), ainsi que le dernier merveilleux disque de Tim Cohen (Magic Trick ; The Glad birth of love), du nouveau projet de Faris Badwan (Cat’s EyesCat's Eyes) et d’un nouveau groupe venu de Detroit (GardensGardens).

 

 

  • Oldies

PlanetGong a rendu hommage à Roy Wood, un des personnages oubliés de l’histoire du rock anglais, avec la présentation du premier album de The Move, un disque caractéristique de la musique psychédélique anglaise, sorti en 1968. Le second disque présenté dans cette rubrique est Come Away With ESG, un disque de funk minimaliste paru en 1983 (!) et qui a reçu un nombre de commentaires largement au-dessus de la moyenne des articles, nous conduisant à nous interroger sur les centres d’intérêt de notre lectorat.

 

 

  • Rubble

L’exploration des groupes oubliés et méconnus de la musique psychédélique et freakbeat a repris son cours avec la mise en ligne de l’épisode 18 de la compilation Rubble : Rainbow Thyme Winders .

 

 

  • Les singles du dimanche

 

Il était temps pour PlanetGong de faire la critique d’un bon disque des Strokes : c’est désormais chose faite avec l’article consacré au 45 tours Last Nite. Trois ans après la critique du premier album de Colette Magny, il nous a semblé utile de reparler de cette immense chanteuse par l’intermédiaire de son premier disque, un 45 tours quatre titres datant de 1963.

 

 

  • Films rock'n'roll

Mémorable critique de film ce mois-ci : pour le dernier article de 2011, Denis règle ses comptes, ébauche un bilan de l’année et présente et défend le film de Richard Ayoade, Submarine.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by PlanetGong - dans News
commenter cet article

commentaires