31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 14:55

planetgong

Bilan mensuel PlanetGong

– décembre 2010 –

 

 

    Pour ce deuxième épisode des bilans mensuels ; une deuxième arrivée d’importance au sein de PlanetGong est à noter : après l’officialisation de l’arrivée du sieur Béroalde de Fuzz, c’est Denis qui vient de nous rejoindre, afin de se consacrer à la section « films rock’n’roll ». Assez logiquement, cette section a débuté par un article sur Don’t Look Back, le film documentaire de D.A. Pennebaker sur la tournée de Dylan en Angleterre en 1965. Le deuxième article a été écrit sur un film plus récent et indispensable à tout amateur de musique, High Fidelity, signé par Stephen Frears.

 

 

  • Nouveautés 

 

    Pour le dernier mois de l’année, PlanetGong a publié des articles sur des albums sortis par quelques-uns des artistes chéris en ces lieux : Johnny Walker qui vient de publier Mean Black Cat avec Cut In The Hill Gang et Tim Lampinen, dont le nouveau groupe, Timmy’s Organism a publié son premier album, Rise of the Green Gorilla. Autres sorties remarquables de groupes appréciés ici : les Vermin Poets de Billy Childish (Poets of England), les grands dérangés de White Denim pour leur album gratuit (The Last Day of Summer). Les Moonhearts (Moonhearts) et Midlake (The Courage of Others) sont deux belles réussites de l’année, alors que l’album Frond enregistré par les Australiens Pond est un disque fantastique, et qu’une compilation extraordinaire consacrée à un géant du doo-wop a été publié par Norton Records : Daddy Rockin’ Strong – A tribute to Nolan Strong & The Diablos. Trois EP et mini-albums ont également été chroniqués : The Growlers (Hot Tropics EP), Crystal Stilts (Shake the Shackles) et le premier 45 tours des Sudden Death of Stars (Sudden Death of Stars EP).

 

 

  • Desolation Row – Livre IV

 

    Un malheur n’arrive jamais seul : une année vient de s’achever et subséquemment, la Desolation Row se retrouve davantage encombrée de disques aussi survendus qu’inaudibles. Grâce au quatrième volet de la Desolation Row de Planetgong, fâchez-vous définitivement avec votre famille et les amis qu’il vous reste, jeunes ou vieux… Pour cette honteuse livraison de disques, une catégorisation aussi binaire que simpliste nous a semblé nécessaire : Le retour des morts-vivants et Les jeunes bouses (à venir).

 

 

  • Rubble

 

    Mois de décembre chargé pour Béroalde de Fuzz, qui poursuit avec talent et enthousiasme la tâche itérative qui est sienne : la chronique détaillée de la série Rubble. Le résultat est à la hauteur des légitimes attentes, et la série s’est enrichie d’articles consacrés aux volumes 5 à 9 (The Electric Crayon Set, The Clouds Have Groovy Faces, Pictures in the Sky, All the Colours of Darkness et Plastic Wilderness).

 

 

  • Les singles du dimanche

 

    Ce mois encore, PlanetGong vous a gâtés, avec deux valeurs sûres nord-américaines : The Dirtbombs (Brand New Game) et Brimstone Howl (Tunnel of Love), mais a aussi porté un coup d’œil nostalgique sur l’un des plus grands gâchis britanniques de la décennie, les 22-20s (Such a Fool). Le phénoménal Prisencòlinensinàinciùsol  d’Adriano Celentano a fait une entrée remarquée dans cette section, qui a connu une légère entorse au règlement établi avec la publication, la veille de Noël, de l’extraordinaire et improbable single de Noël de The GO (Christmas on the Moon).

Partager cet article

Repost 0
Published by PlanetGong - dans News
commenter cet article

commentaires