11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 20:20

The Others – Inward Parts

The Others

Inward Parts
(Lime 2006)


Deux ans après leurs débuts et la popularisation des guerilla gigs, les Others, groupe jadis protégé de Pete Doherty, ont suivi le parcours chaotique de leur idole. Dominic Masters, le leader charismatique, connaît aujourd'hui des problèmes d'addiction et de santé mentale qui font passer ceux de Doherty pour de l'hypocondrie, le groupe s'est fait virer de Parlophone après l'insuccès de son premier album et est devenu une des cibles préférées des mauvaises langues et des moqueurs en tous genres.

 

A l'heure où arrive ce deuxième album, la scène rock a considérablement changé et il apparaît clair que les Others ont le sceau des losers marqué sur eux. On voit mal qui ira acheter cette galette à part les fidèles des fidèles, la fameuse communauté 853 et quelques amateurs de punk-rock. Inward Parts est pourtant un album tout à fait respectable qui s'inscrit dans la lignée du premier opus du groupe et reprend les mêmes thèmes, avec toujours rébellion et lutte des classes en toile de fond (Masters est working class et fier de l'être).

 

On trouve plusieurs morceaux intéressants ici, comme "Why Should I Try" qui évoque Magazine, l'hymne anticapitaliste à l'emballage Buzzcocks "Looking For A Product" ou la ballade powerpop "Always Be Mine", si la voix éraillée et les textes parfois ineptes de Dominic Masters n'irritent pas trop. Malheureusement, hormis le formidable "The Truth That Truth" et l'excellente "Got No Money", l'album ne contient aucun morceau tubesque qui pourrait faire décoller la carrière des Others. En réalité, cet album n'apporte pas grand-chose au premier album éponyme du groupe qui avait le mérite de proposer quelques perles (on pense notamment à "Stan Bowles", qui restera sans doute la chanson pour laquelle on se souviendra des Others dans 20 ans).

 

Avec Inward Parts, The Others ont pondu un deuxième album tout à fait honorable, au niveau de son premier. Les amateurs y trouveront leur compte, les autres n'en auront rien à foutre. The Others ne représentent en rien l'avenir du rock anglais mais sont un des derniers groupes à vivre à 100% l'idéal punk. Pour cela, on se doit de les saluer et les remercier d'exister, en espérant des jours meilleurs.

 

 

 

 

 

 

Tracklisting :


1. Truth That Hurts  *
2. Guard My Kind 
3. Always Be Mine 
4. Thick As Thieves 
5. Looking For A Product 
6. Desolate 
7. Why Should I Try 
8. Watch It 
9. Got No Money  *
10. Probate

 

 

 

 

Vidéo :

 

"Truth That Hurts"


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires