14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 09:44

Hacienda - Loud Is the NightHacienda -

Loud Is the Night

(Alive 2008)

 

 

Derniers représentants de la miraculeuse année 2008 du label Alive Records, Hacienda sont une bande de frangins du Nouveau-Mexique qui proposent un rock ensoleillé directement inspiré du meilleur des années soixante. Produit par l'incontournable Dan Auerbach - l'homme de l'année 2008 ? -, Loud Is The Night possède un son chaleureux et organique, digne de ce qui pouvait se produire dans les studios d'Abbey Road entre 1963 et 1970. Les guitares sont précises et tranchantes, la basse puissante et omniprésente, les harmonies aériennes. Ainsi traitées, les compositions des frères Villanueva n'en sont que plus belles, les mélodies étant formidablement mises en valeur. Loud Is The Night en propose quelques unes d'une beauté à couper le souffle.

 

"She's Got A Hold On Me" pour commencer ouvre l'album de façon magistrale, autour d'un riff de fuzz accrocheur. Plus tard, la magnifique complainte "Useless And Tired" propose une ligne de basse élastique qui n'est pas sans rappeler le jeu de Paul McCartney chez les Beatles, avant "Another Day", ballade cristallline qui navigue une fois de plus dans un registre Fab Four. Si "Hear Me Crying" évoque les Bees d'Octopus, "Little Girl" porte magnifiquement la marque Zombies tandis que le blues nonchalamment psychédélique de "Officer" s'envole grâce à l'intervention d'un mellotron (qui provoque toujours chez l'auditeur le même réflexe pavlovien d'appréciation immédiate). Cette succession de morceaux magnifiques fatt de ce Loud Is Night un album riche et inspiré, un des meilleurs disques de pop sixties de l'année 2008.

 

La fin d'album dérive un peu west coast avec des morceaux manifestement inspirés des Beach Boys ("Leave It This Way", "Where The Waters Roam"). Coïncidence ou non, cette partie de l'album soulève moins l'enthousiasme, malgré quelques mélodies attachantes ("Baby Don't Go") et un final country-folk magnifique ("Wishbone"). Le meilleur morceau de cet excellent album demeure sans doute le sublime "Angela", digne des Zombies d'Odessey & Oracle, A l'entendre, on a du mal à croire que certains voient dans les gentils Artyfacts un groupe évoquant le quintet de St Albans. Hacienda démontrent sur ce morceau un savoir-faire et une qualité d'écriture que l'on ne trouve que trop peu dans nos contrées. Cousins des Shins et des Bees, Hacienda font partie de ces groupes actuels qui parviennent l'instant de quelques morceaux à recréer la magie et l'innocence des grands groupes pop sixties.

 

Tant de perfection pop sur vinyle promet des concerts difficiles pour Hacienda qui ne peuvent que décevoir. Comment défendre sur scène une telle réussite sonore ? Beatles, Small Faces n'y sont pas parvenus, les Shins ont essayé sans vraiment convaincre. Pour remédier à cela, le groupe se lance dans un pari audacieux pour 2009 : accompagner son gourou Dan Auerbach sur scène. Hacienda assureront sa première partie avant de l'accompagner en backing-band ensuite. Il va sans dire que ces concerts seront un des événements à ne pas manquer en 2009.

 

 

 

 

Tracklisting

 

1. She's Got a Hold on Me  *
2. Angela  *
3. Uselesss and Tired
4. Another Day  *
5. Hear Me Crying
6. Officer  *
7. Shake Ya
8. Little Girl  *
9. Sun *
10. Degree of Murder
11. Where the Waters Roam
12. Leave It This Way
13. Baby Don't Go *
14. Wishbone

 

Hacienda sur MySpace : www.myspace.com/haciendaspace

 

 

 

 

Vidéos

 

"She's Got A Hold On Me"

 

"Shake Ya"

 

 

 

 

 

 

 

Vinyle :

 

Hacienda

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bokacola 06/10/2011 17:14



Planetgong, encore une fois, va faire mal à mon portefeuille... She's got a hold on me m'a vraiment convaincu



Jordan 28/01/2009 16:44

Cool aussi le cd offert pour les 500 premiers à acheter le vinyle : comme ça personne se plaint et on peut l'écouter dans la voiture ...Merci Alive Merci Planet Gong  ... 

Anne 24/01/2009 13:35

Wahh quel album! Merci planetgong de me l'avoir fait découvrir. Je commencais à croire que ces petites merveilles POP étaient réservées aux années 60 et qu'aujourd'hui plus aucun groupe n'était capable d'en refaire. Apparemment je me suis trompée et c'est tant mieux!

Eric 27/01/2009 16:27


Oui, très bon album en effet !