12 octobre 2008 7 12 /10 /octobre /2008 14:24

Oasis - Dig Out Your Soul

Oasis -
Dig Out Your Soul

(Big Brother 2008)

 

Dans une interview donnée à Mojo, le toujours excellent Noel Gallagher a révélé avoir découvert il y a peu SF Sorrow des Pretty Things par l'entremise de Serge Pizzorno de Kasabian. Il citait alors "Baron Saturday" parmi les morceaux qui l'avaient le plus marqué et promettait un album psychédélique basé sur le groove. Si une telle méconnaissance des sixties anglaises nous a étonnés de la part de l'ainé des Gallagher, cette annonce d'un retour à des sonorités psychédéliques nous a réellement surpris. La dernière fois qu'Oasis a tenté une incursion dans le genre, l'album en résultant, Standing On The Shoulders Of Giants, a sérieusement entamé la popularité et la crédibilité du groupe. Il a fallu deux albums épurés pour qu'Oasis convainque à nouveau sur disque et regagne l'intérêt du grand public. Oasis psychédélique ? Le groupe prendrait il des risques à nouveau ?

 

Dig Out Your Soul ne laisse pourtant aucune ambiguïté dès sa pochette, saisissante pour un groupe aussi conservateur qu'Oasis, qui depuis ses débuts avait pris pour habitude de soigner son esthétique en utilisant des photos prises avec un grand angle et des perspectives stylées. Le collage de Julian House (spécialiste du genre, avec notamment XTRMNTR de Primal Scream) renvoie aux classiques du rock psychédélique, quelque part entre Disraeli Gear, Inner Mystique et Parachute [1]. Ce canevas confus d'images frappantes (le champignon atomique, le cimetière, les militaires) et de symboles religieux (les prêtres, la pomme croquée... et la mer ne s'ouvre-t-elle pas?) interpelle. Le titre de l'album - plus classique dans la forme, une explication de vie façon Gallagher avec cet usage familier de l'impératif -, porte même un message sorti tout droit de l'Expérience Psychédélique de Timothy Leary : dig out your soul, soit "déterre ton âme". Tout un programme...

 

Les premières notes de l'album confirment les dires de Noel Gallagher. Il a bien du "Baron Saturday" dans "Bag It Up". Il y en a aussi dans plusieurs morceaux de l'album ("Waiting For The Rapture", "The Nature Of Reality") qui avancent la plupart du temps sur le même rythme de sénateur, groovy sans doute, mais un peu poussif[2]. Pour cette raison, le meilleur moment de l'album demeure "The Shock Of The Lightning", pour son intro à la Supergrass, son rythme plutôt élevé dans le canon d'Oasis, son riff de guitare et son excellent pont à mi-chanson (où Zak Starr fait un solo digne de son père).

 

Comme de coutume, Dig Out Your Soul contient une paire de ballades pour stades de foot, ici écrites par un Liam Gallagher effrayé par la perspective d'un album d'Oasis trop "expérimental". A l'image de ses précédentes compositions, elles sont écrites sous influence directe de John Lennon[3], le chanteur restant fidèle à ses obsessions. "I'm Outta Time" est un peu gâchée par la production sans imagination de Dave Sardy (on dirait du Jet ou du Vines) et quelques clins d'œil lourdingues (un extrait de la dernière interview de Lennon en fin de morceau, la montée de piano récupérée de "Jealous Guy"). On préfère nettement "Soldier On" qui clôt l'album sur une note mélancolique. Dans un flot d'échos, avec une assise rythmique hypnotique, on y entend Liam chanter une de ses meilleures contributions.

 

Dans l'ensemble, Dig Out Your Soul brille par la qualité de son emballage sonore. Le groupe y est meilleur qu'il n'a jamais été et possède une vraie assise rock'n'roll (on est loin des accords barrés et de la saturation cache-misère de Definitely Maybe). On entend divers instruments qui enrichissent le son du groupe comme ces claviers lumineux, quelques effets électroniques, du sitar, un mellotron... et surtout on y retrouve un groupe qui a retrouvé de l'ambition. Les deux derniers albums d'Oasis étaient ceux de la rédemption, Noel Gallagher a décidé de se permettre à nouveau de se lancer dans des productions audacieuses.

 

L'ainé des frangins ne signe ici que six morceaux mais ils sont aisément les meilleurs de Dig Out Your Soul. Le leader s'est octroyé les quatre morceaux d'ouverture pour lancer l'album proprement : la superbe "Bag It Up", "The Turning" avec son piano intrigant, "Waiting For The Rapture" qu'il chante, et le single "The Shock Of The Lightning".  De façon assez surprenante, on ne trouve quasiment aucun solo de guitare dans ces morceaux, signe que les temps changent pour Oasis. Après un intermède d'un morceau, on retrouve trace du leader avec les excellentes "Falling Down" et "Get (Off Your High Horse Lady)"... et c'est tout. Noel Gallagher abandonne au reste du groupe la fin de l'album, qui baisse cruellement de niveau. Le trip patchouli de "To Be Where There's Life" de Gem Archer rappelle sans imagination "Who Feels Love" de Standing On The Shoulders Of Giants, tandis que "Nature Of Reality" du bassiste Andy Bell est plombée par un texte affligeant.

 

Le disque bonus de l'édition spéciale de l'album (qui propose un magnifique livret cartonné) offre d'autres morceaux, notamment l'excellent "Lord Don't Slow Me Down" (qui donne on nom au DVD sorti l'an dernier), et deux surprises écrites par Liam : un folk-rock surprenant intitulé "I Believe In All" et une ballade pop "Boy With The Blues"  On aurait largement préféré voir ces morceaux ajoutés au listing de l'album, ou remplacer les morceaux cités plus haut. L'album y aurait à la fois gagné en rythme et en qualité. A l'heure du mp3, rien n'empêche de se concocter sa propre playlist et d'y remédier, mais les amateurs de vinyle peuvent regretter ce tracklisting étonnant qui prive l'album de morceaux excellents et en garde deux ou trois qui lui confèrent une sorte de non-rythme.

 

Equilibré et agréable à l'écoute, Dig Out Your Soul se place malgré ses défauts parmi les tous meilleurs albums du groupe. Oasis ont été incroyablement surcotés en début de carrière, et injustement flingués par la critique depuis le ratage opiacé de Be Here Now (que Noel Gallagher renie depuis et a exclu du best-of Stop The Clocks). Solide au niveau du son, plutôt convaincant sur la distance, Dig Out Your Soul est de leurs albums celui qui comporte le moins de tubes immédiats et le plus de morceaux intrigants, c'est sans doute pour cela qu'il vieillira mieux.

 

 

 

 

Tracklisting :


1. Bag It Up  *
2. The Turning  *
3. Waiting For The Rapture
4. The Shock Of The Lightning  *
5. I'm Outta Time
6. (Get Off Your) High Horse Lady
7. Falling Down   *
8. To Be Where There Is Life
9. Ain't Got Nothing  *
10. The Nature Of Reality
11. Soldier On  *

 

Le Myspace d'Oasis avec plusieurs morceaux en ligne : www.myspace.com/oasis

 

 

 

 

 

Vidéo :

 

"Shock Of The Lightning"

 

 

 

 

 

 

Vinyle :

 

Oasis - Dig Out Your Soul


 

[1] Si vous ne voyez pas de quoi on parle nous sommes infiniment navrés pour vous et vous suggérons de courir  vous procurer ces albums indispensables de Cream, Chocolate Watchband et Pretty Things.

[2] Il est amusant de constater qu'en multipliant les effets sonores et à vouloir sonner comme les Pretty Things, quelques morceaux de Dig Out Your Soul évoquent Kasabian ("Bag It Up").

[3] Par ailleurs les références aux Beatles pleuvent dans cet album : "Revolution in her head", sur "Waiting For The Rapture". "Love is a litany/A magical mystery" sur "Shock Of The Lightning", "All I want is the truth" sur "Ain't Got Nothing"...

 

 

 

 

 

Oasis : tous les disques et films chroniqués sur PlanetGong

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mickaël 20/03/2013 15:52


Bon alors c'est pour quand cette chronique de Be here Now!!! Je commence à en avoir marre de me rendre 15 fois par jour sur votre site pour voir si enfin elle est là

beat4less 25/02/2013 22:35


Voilà que j'aime beaucoup I'm Outta Time désormais !


Bien anticipé, il a bien vieili ce disque.

Thomas 24/08/2009 04:25

Bon je savais pas trop où poster ça mais j'ai vu que part ici on apprécie la connerie de Liam donc voilà un lien indispensable:http://www.nme.com/festivals/photos/liam-gallagher-s-50-funniest-quotes/149335/1/150 citations de lui, la plupart valent le coup d'oeil:On getting banned from The Groucho Club: "Gazza was at the bar, using that old joke: 'D'you want a 'Roll With It'? D'you want a roll with your soup? So I squirted him with a fire extinguisher." (NME, March 2009). Pic: PA Photos 

Eric 25/08/2009 11:11


Oui, ils sont hilarants, beaucoup plus drôles qu'Eric & Ramzy, Mickal Youn ou tous ces types qui essaient désespérément d'être drôles en France.




ZiGGy 01/11/2008 11:05

En tant que refractaire complet à Oasis, je pense que les deux premiers albums et singles de l'époque ont un niveau d'écriture pop et une verve d'interpretation rock qui les garantis du passage du temps. Il n'y a qu'à voir : je possede ces trois galetes depuis quelques temps (The Masterplan pour les singles), plus par intention d'historien qu'autre chose, et j'arrive à les écouter.

Eric 02/11/2008 14:02


Je pense qu'ils resteront comme le grand groupe anglais de la première moitié des années 90, essentiellement pour leurs singles ("Wonderwall", "Whatever", "Supersonic", "Don't Look Back In Anger").
A voir le nombre de groupes qu'ils ont inspiré outre-Manche (la liste est longue, de Stereophonics à Robbie Williams en passant par Kasabian), ils ont marqué leur époque.

Je doute cependant que dans 50 ans quelqu'un écoute Definitely Maybe et le considère comme un chef d'oeuvre. Il y a trop de morceaux de remplissage dans cet album (c'est le cas pour la
plupart des albums du groupe d'ailleurs).


mb 31/10/2008 22:48

Oups, je voulais écrire composé et produit par eu même...

mb 31/10/2008 22:47

Il n'y a pas encore assez de recul pour Oasis. Même les Beatles ont été passé et veillissant a un moment donné. Mais n'étant pas fan (je n'ai qu'un album et un BO que je n'ai écouté que distraitement à l'instar d'un Kravitz), je ne peut pas developer un argument plus précis...Est-ce que le Rock fait encore des fans?  Si aujourd'hui Muse peut remplir des Stades en depit des critiques, je dit oui.  Si Dandy Warhols peut encore crée des compos aussi excellent que sur leur dernier disque enregistré et composé par eu même, oui.  Et tant qu'il y aura des gens pour aller voir d'excellent musiciens comme John Butler ou Banhart et son groupe, oui. Depuis quand est-ce que le Rock se préoccupe des charts pour exister? Enfin, les charts sont peut-être important, mais ce que je veut dire c'est que tant que des groupes ont leur fans, qu'ils arrive à vivre de leur art, le Rock existe.

max Ricard 31/10/2008 22:22

Alors je formule autrement ( on s'entend ici que j'ai du temps à perdre) Est-ce que Oasis est succeptible d'interesser quelque génération future que ce soit, ou sont ils les Peter Frampton de notre époque ?? Car malgré des années 80 terribles pour le rock, il y a encore aujourd'hui des kids qui découvrent les Beatles ou disons... les  Kinks . Je pose la question car ce qui définit un "classique" à mon sens ce n'est pas le nombre d'unités vendues, mais bien l'impitoyable passage du temps. Car, pour avoir vu les "Gallagher" en ( baillement) concert je ne vois pas comment ils pourraient éviter d'être catalogués "rock-gros-cul" par les futurs révisionnistes. On discute bien sûr"

Frank 31/10/2008 07:33

On aurait plus vite fait de demander si le rock fait encore de nouveaux fans !Il suffit de regarder les charts anglais pour pleurer... et alors en france n'en parlons pas !

max Ricard 31/10/2008 01:06

D'après vous est ce qu'ils se font encore de nouveaux fans depuis , disons cinq ans ou est-ce déja un groupe à simple usage nostalgique ?    

Arbordelais 29/10/2008 13:30

Infos ou certainement intox de Noel, il semblerait que la suite à Dig Out Your Soul serait dèjà prête => http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/actu/oasis-enchaine/

Eric 30/10/2008 14:29


J'adore les déclarations de Noel Gallagher. Dig Out Your Soul n'a pas été le triomphe auquel il devait s'attendre alors il annonce déjà qu'il a un album complètement différent sous le
coude.

Du coup, les gens parlent de l'hypothétique prochain album et en oublient le dernier...


Max Ricard 17/10/2008 21:37

Tout d'abord bonjour de Montréal.J'ai découvert votre site avec bonheur il y a quelques semaines, étant moi même un fan fini des libertines et de rock'n'roll garage en général, chapeau. Je me permet de réagir ici en premier lieu, car les frêres Gallagher furent une source de bonheur et surtout de déception dans ma vie de mélomane. Dans les années 90 les disques d'Oasis semblaient ramener un peu de joie dans le rock à guitares lourde et promettre quelque chose de grand. Rien ne me procurait tant de joie que de me taper leurs deux premiers opus ou leurs "singles" à fond la caisse. Même l'enflure de "Be here now" me semblait défendable avec une bonne dose de mauvaise foi. Depuis, Oasis est devenu une autoparodie et Noel nous annonce à chaque album qu'il a retrouvé l'énergie des premiers. Excusez moi...mais j'ai essayé de réécouter "Definitely Maybe" dernièrement et ça ne passe plus. Manque de rythme, son étouffé, paroles très médiocres et mélodies dérivées, je ne sauve que la mise en marché qui nous a donné l'impression que quelque chose se passait . Oasis c'est Star Wars, et Star Wars ne sera jamais un film transcendant et ce malgré qu'il offre un divertissement fort honnête. Ce dernier disque d'Oasis ( qui m'a été prêté...assez de mon fric durement gagné dans leurs poches de paresseux), offre lui aussi un bon divertissement, surtout si vous ne comprenez pas l'anglais et si vous êtes bourré. Le problème est qu'on le range après cinq écoutes. Car depuis les années 90 il y a eu les Libertines, Arctic Monkeys, Coral et pour les fans de revival il y a King Khan & the Shrines, Brian Jonestown Massacre et autres. Ne voyez pas ici une entreprise de démolition de ma part puisqu'Oasis fait partie de ma discothèque, mais sachez que le premier disque de ce groupe est fréquemment classé meilleur album de tout les temps par des magazines britanniques, et ce devant la discographie complête des plagiés Beatles, Stones, Who etc . N'est ce pas dire que Mcdo est le meilleur resto du monde ? Et surtout j'insiste sur le fait qu'Oasis plagie plus qu'il ne s'inspire et ce depuis ses début, de façon peu subtile pour qui connait un peu le rock.Alors pour cette foi je passe mon tour et j'attend le prochain Babyshambles. En terminant je redis mon admiration pour votre site, vos critiques sont bien construites et votre orientation très interessante. J'espère ne pas vous avoir offensé, mais les Gallagher ont eu assez d'éloges en ce qui me concerne. 

PlanetGong 21/10/2008 23:38


Merci beaucoup !


Je partage beaucoup de tes points de vue sur Oasis, notamment en ce qui concerne Definitely Maybe, album honnête, mais incroyablement surestimé à mes yeux. Je note néanmoins que la
presse britannique apprécie Definitely Maybe mais pas de là à parler de "meilleur album de tous les temps". Le NME  considère souvent le premier Stone Roses comme étant tel (cf
plusieurs sondages ces dernières années), Nevermind de Nirvana est cité aussi. La presse moins racoleuse, comme Mojo ou Uncut, placent souvent un album des Beatles en tête.


J'aime bien les sonorités psyché/trippantes de ce dernier Oasis. Le groupe ressemble enfin à un combo rock'n'roll, les morceaux sont là. On peut dire qu'il s'inspire de beaucoup de choses, mais
le problème d'Oasis sera toujours que leur principale influence est les Beatles. Tout le monde connait les Beatles, donc tout le monde voit les références. King Khan (que j'adore) est dérivatif
des groupes garage-sixties moins connus, donc on a tendance a être plus tolérant.

Oasis ont quand même pondu quelques grands morceaux depuis leurs débuts, quelques mélodies mémorables, et c'est avant tout pour cela qu'on les écoute encore aujourd'hui. Après, c'est sûr qu'entre
le dernier Brimstone Howl et le dernier Oasis mon coeur penche pour le premier...



Frank 13/10/2008 07:45

Je suis assez d'accord avec vous, notamment quand vous dîtes que cet album vieillira bien mieux que les précédents justement parce que pour une fois depuis Morning Glory, Oasis n'a pas cherché à reproduire Definitely Maybe...Un bien bel album que nous avons également chroniqué, quelques variantes entre nos chroniques sur certains morceaux, j'attendais avec impatience votre chronique, les échos sur d'autres blogs étant pas très flatteur... Même si souvent ses échos négatifs sont le fait de personnes qui attendent toujours un Definitely Maybe bis.Mais bon l'essentiel y est : Oasis est bel et bien de retour !

Simon Diamond 12/10/2008 20:39

Je suis assez mitigé quant à cet album, dont certaines lourdeurs et imperfections me gênent moi aussi. J' aurais pu passer outre si cet album était sorti après Heathen Chemistry (que j' abhorre), mais le fait est que Don't Believe The Truth est passé par là, et que j' attendais donc beaucoup de Dig Out Your Soul. Et au final, si certaines chansons sont bluffantes (The Shock of The Lightning, Falling Down, ), je trouve effectivement que certaines chansons se ressemblent trop et sont là pour faire le compte. Et je suis frustré que d' autres (à commencer par l' excellente, mais qui aurait pu être culte, Bag It Up, ou encore To Be Where There's Life)  n' aient pas sonné plus massif, ne serait-ce qu' en rajoutant une guitare: ce que l' album aurait perdu au niveau de l' unité, il l' aurait récupéré en rythme (et donc en qualité, à mon avis). Car au final, l' album me paraît un peu mou à moi aussi.Sinon, je partage entièrement (là encore...) le point de vue de l' auteur de l' article quant au fait que certaines faces B auraient largement mérité de figurer sur l' album (toutes les chansons non remixées en fait); et là, Dig Out Your Soul aurait pu prétendre rivaliser avec Morning Glory (Definitely Maybe étant hors d' atteinte pour quiconque !), au lieu d' être un album certes globalement réussi mais terriblement frustrant (car il aurait pu être bien meilleur).Sur ce, l' idée de me faire mon propre Dig Out Your Soul me plaisant bien, je vais m' y mettre immédiatement.Et félicitations pour ce site.

tofu 12/10/2008 19:31

Etant le premier à cracher sur les Gallagher (peut-être trop, mais que voulez-vous, ça fait toujours du bien d'avoir ses souffre-douleurs !), j'ai été forcé d'admettre que cet album me plaît bien, en dépit de quelques lourdeurs.Personnellement je retiens surtout Soldier On, sublime, qui clôt l'album.Bon, et la pochette. Par pur fétichisme. Elle est terrible.

Eric 12/10/2008 20:19


Je l'ai acheté en vinyle en début de semaine, la pochette me plaît énormément, l'objet est superbe.



SysTooL 12/10/2008 18:27

Tiens, OASIS aurait-il encore quelque chose à dire? Intrigant. 

mb 12/10/2008 18:00

J'attendais votre revue depuis un moment, comme je suis assez séduite par le son du single (comme un de leur premier singles d'ailleurs) mais peur de m'en lasser et sans être "fan" j'étais curieuses de voir des réactions...