7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 19:50

The Pink Floyd & Syd Barrett Story

The Pink Floyd & Syd Barrett Story

(BMG)


Ce documentaire de la BBC retrace – entre images d'archives et interviews des membres sains de Pink Floyd – la courte carrière de Syd Barrett en tant que leader et créateur du groupe psychédélique de Cambridge, et les conséquences que sa descente vers la folie et l'isolement ont eu sur le reste du groupe. Le ton est juste, on ne sombre jamais dans le sordide mais on ressort de cette expérience avec un goût amer dans la bouche et quelques regrets éternels.


Barrett était un génie, il s'est brûlé les ailes en s'approchant trop près du soleil, disparaissant de la circulation après 3 albums magnifiques – The Piper At The Gates Of Dawn de Pink Floyd, The Madcap Laughs et Barrett en solo - et une poignée de singles indispensables. Cet excentrique guitariste a écrit l'album définitif du rock psychédélique sixties avant que le LSD n'en fasse un schizophrène égaré. Son influence est aujourd'hui considérable et plusieurs artistes d'envergure lui payent leurs respects tout au long de ce film – notamment Graham Coxon, fan numéro un de l'homme-légume qui a même sculpté un buste à l'effigie de son héros à Cambridge.


Les images du groupe sont nombreuses même si on regrette que les clips ne soient pas diffusés dans leur intégralité (ou ajoutés en bonus) et que quelques performances mythiques n'y figurent pas – on pense ici aux apparitions de Pink Floyd à la télévision américaine et ces interviews surréalistes avec Syd qui reste muet aux questions du présentateur.
On conseille grandement à quiconque s'intéresse – au-delà de la musique – aux personnages flamboyants à la destinée tragique - façon Oscar Wilde - de jeter un œil sur ce film (qu'on trouve à moins de 5€, incroyable!) avant d'acheter The Madcap Laughs et d'en être traumatisé à vie.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Eric (PlanetGong) 16/03/2006 10:34

Gilmour / Barrett... ce debat me fait penser a celui concernant Lennon / McCartney.
Gilmour, comme Macca, aura toujours la mauvaise place. Lennon assassine est devenu aussitot legendaire, eternellement jeune, une icone sixties (qu'une decennie de daube 70s n'a pas entachee) victime de la folie du monde. McCartney a eu le tort de vieillir et sera toujours moins cote que son compere des Beatles. La situation est sensiblement similaire pour Barrett et Gilmour. Syd Barrett devenu fou, son image est restee celle de ce beau genie tourmente au regard perdu. Une victime lui aussi de son temps. Gilmour a eu le double tort de lui prendre sa place et de mal vieillir (les deux derniers Pink Floyd sont assez penibles). ll a neanmoins reussi a preserver une image de good guy, grace a Roger Waters qui a reussi a devenir extremement impopulaire de par son egoisme, mais, a l'image de Paul McCartney, on ne parle jamais de genie a son sujet.Je suis pour ma part convaincu qu'on devrait pas comparer Gilmour a Barrett mais plutot Barrett a Waters (car c'est lui qui ecrivait les 3/4 du materiel n'oublions pas). Et encore... Pink Floyd avec et sans Syd etaient deux groupes completement differents. Comme vous le dites, Gilmour a plus de talent que Barrett. Je suis d'accord : sans Gilmour, Pink Floyd n'aurait jamais ce son de guitare particulier et ces envolees planantes indissociables de leur son. Neanmoins, je trouve que sur The Piper At The Gates Of Dawn, le jeu de Barrett est plutot innovant. Sur les morceaux epiques de l'album ("Astronomy Domine", "Interstellar Overdrive"), Barrett invente le space-rock en faisant un usage interessant du feedback et en apportant des elements free jazz assez novateurs (notamment dans les improvisations d' "Interstellar Overdrive" ou il fait pousse le minimalisme le plus loin possible, essayant d'atteindre un stade ou un solo peut etre reduit a une simple note, la note - alors qu'a la meme epoque les guitar heroes en faisaient des tonnes).  Le point de depart pour Gilmour qui developpera cette approche et en fera son inimitable style.Je trouve qu'on sous-estime Barrett en tant que musicien, c'est sans doute du a ses albums solo chaotiques et tres folkeux (la raison etant qu'il etait incapable de garder un tempo precis en jouant et que les musiciens derriere lui, The Soft Machine en l'occurence - rien que ca! - avaient du mal a suivre). Je comprends qu'en tant que guitariste vous preferiez Gilmour. Son influence sur la six-cordes est immense, ses solos sont de ceux qu'on connait par coeur. Ce que je trouve interessant, c'est que j'ai ecoute vos morceaux, que j'ai bien aime, et que j'ai trouve en eux un cote folk-pastoral reminiscent de... Syd Barrett! Je ne dis pas la que votre jeu de guitare est chaotique - loin de la, vous n'avez jamais entendu le mien! - mais cette delicatesse dans le chant et les arpeges m'a fait penser a des morceaux comme "Dominoes" ou "Milky Way". Merci en tous cas pour votre commentaire et felicitations pour votre site. J'aimerais bien connaitre votre avis concernant ce dvd... pensez-vous qu'il donne une vision juste de Pink Floyd?

Carfax 08/03/2006 08:22

Ça alors! Depuis au moins une bonne semaine que j'ai ce dvd sur mon bureau. Je ne me sentais pas  intéressé plus qu'il ne faut  à le regarder. A vous lire, ça m'a donné le goût de l'insérer dans le dvd-rom.The sudden departure of Pink Floyd founding member Syd Barrett in 1968 marked the closure of the first prolific chapter in the Pink Floyd story.Chuis d'accord. Mais disons que, personnellement, j'aime mieux le talent de David Gilmour que celui de Syd Barrett. Peut-être parce que la musique de ce dernier est pour moi trop cahin-caha. Par contre, je me suis fait un peu avoir: j'ai écouté des rejets de studio (prise 1, prise 2, etc) et je trouve que c'est très folkeux. C'est avec ses "outtakes" que je commence à apprécier tout le talent de Barrett.