25 juillet 2007 3 25 /07 /juillet /2007 15:08

The_Polyphonic_Spree_The_Fragile_Army_TVT.jpg
The Polyphonic Spree -

The Fragile Army
(TVT 2007)


    Voici le troisième album de la joyeuse et bordélique troupe emmenée par l’exubérant Tim DeLaughter, dont l’allégresse avait conquis le monde entier (oui, bon, d’accord, peut-être pas le monde entier) avec la sortie du premier LP du groupe (en 2003), The Beginning Stages of The Polyphonic Spree. Quatre ans plus tard, après un second album dont la sortie fut nettement moins remarquée, The Polyphonic Spree nous présente The Fragile Army.

    Bon… Par où commencer ? En réalité, je ne me souviens plus pourquoi j’avais prévu d’écrire une chronique sur ce disque... Un nouveau moment d’égarement, sans aucun doute. Malheureusement, ce n’est pas le fait d’écouter The Fragile Army qui va me faire changer d’avis… Avant de l’écouter, je m’attendais à un disque optimiste, rempli de chœurs aberrants, de piano, de trompettes et de pleins d’autres cuivre, et à des violons en pagaille : il y bien tout ça dans ce disque, en en quantité… Malheureusement, et c’est peut-être le fait de ne pas vivre sur la côte Ouest des Etats-Unis, de ne pas avoir du soleil et du ciel bleu tous les jours, et de ne pas avoir trois millions de dollars sur mon compte en banque, mais ce disque m’a gonflé. Je ne sais pas sur quelle chanson m’attarder en particulier : le disque est passé (très) lentement, et à part une ballade larmoyante au piano, rien ne m’a fait relever la tête.

    Les arrangements des morceaux sont soignés, mais apparaissent plus comme un cache-misère pompeux que comme l’habillage nécessaire à de la musique pop symphonique. Le concert de The Polyphonic Spree auquel j’avais assisté en 2003 était un grand moment : les chansons pleines de bons sentiments et de joie de vivre étaient entraînantes et dynamiques, et le sommet du bonheur collectif était atteint avec la chanson « Have a day ». Aujourd’hui, la dernière chose que j’ai envie de faire, c’est de remettre The Fragile Army sur ma chaîne. Autres temps, autres mœurs.

    Si ce disque vous a plu, que vous pensez que j’ai tort, tous les commentaires enthousiastes que vous pourrez faire sur cet album seront les bienvenus. 






Liste des chansons :

1.    Together we’re heavy
2.    Running Away
3.    Get Up And Go
4.    The Fragile Army
5.    Younger Than Yesterday
6.    We crawl
7.    Oh I Feel Fine
8.    Guaranteed Nightlite
9.    Light To Follow
10.    Watch Us Explode
11.    Overblow Your Nest
12.    The Championship


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ska 19/08/2007 10:55

Eh bien, j'aime beaucoup The Polyphonic Spree... Les trois albums en fait... Celui-ci m'a peut-être un peu moins plu mais je le trouve presque aussi enthousiasmant que les précédents. Reste que je comprends tout à fait que l'on soit allergique aux mélodies et aux arrangements pompeux du collectif (ce qui d'ailleurs n'est pas ton cas si j'ai bien compris). Je n'ai pas encore suffisamment écouté l'album pour argumenter plus précisément et The Polyphonic Spree est typiquement le genre de groupe dont on ne peut convaincre les réfractaires qu'il faut l'aimer...Contrairement à toi, je ne les ai jamais vu en concert. J'espère bien qu'ils passeront par la France cette année...

Eric 14/12/2007 01:02

J'aurais pas dû laisser Rémi parler de cet album... Bon, quand même les Polyphonic Spree sur disque, c'est quand même sympa et bien ficelé mais au bout d'un moment ça fatigue. En concert par contre, c'est toujours un grand moment.